Candidats à l'examen probatoire du D.E. A.M.M.

L'Union Nationale des Accompagnateurs en Montagne, syndicat professionnel représentatif, vous informe et vous conseille pour mieux préparer votre parcours personnel en amont de l'examen.

Le métier a été codifié en 1976 pour répondre à une demande d’encadrement en montagne et complémentaires aux professionnels existants : le Guide et le Moniteur de Ski. La première promotion du brevet d’Etat date de 1978. L’examen probatoire et le cursus ont été modifiés à plusieurs reprises avec, notamment, l’acquisition de la prérogative d’encadrement en raquettes à neige en 1994. En 2014, le brevet d’Etat (niveau IV) devient un diplôme d’Etat (niveau III) avec une prérogative supplémentaire « l’entraînement ».

 

Le cursus du DE tel qu’écrit en 2013-2014 et mis en œuvre depuis 2016 est actuellement remis en écriture, pour de multiples raisons. Le cursus est donc en phase de réécriture à laquelle notre syndicat participe et devrait être mis en place en version 2 pour effet à la date du probatoire de l’automne 2019.

 

Statistiquement 75 % des professionnels certifiés vivent et travaillent en zone de montagne en mode « réceptif », 25 % sont plutôt itinérants au départ des grandes villes périphériques aux massifs. Le niveau scolaire moyen des candidats est, depuis les années 2000, vers un « bac+3 » avec une prédominance des formations scientifiques ou environnementales. L’âge moyen de réussite de l’examen probatoire est fixé vers 28/30 ans. Dans 80 % des cas, il s’agit donc d’un métier de reconversion faisant suite à un véritable choix de mode de vie. Toutefois, les professionnels vivant exclusivement que de l’activité d’AeM restent minoritaires, 30- 40 % la majorité exerce annuellement ou saisonnièrement une autre activité connexe (autre certification sportive, autre métier lié au tourisme de montagne). Une minorité, travaillant à l’année, n’exerce que durant les week-ends et les vacances … 95 % de la profession exerce principalement sur les massifs métropolitains, voire sur un seul massif ou un seul territoire montagnard. Quelques-uns, seulement et fortement spécialisés exercent à l’étranger lors de treks qu’ils conçoivent et encadrent.

 

Décider de se présenter, bien préparé, à l’examen probatoire, le réussir et s’engager dans le cursus nécessite un choix clair de la part des candidats et un véritable engagement. Au-delà de l’investissement en temps strictement lié au déroulé du cursus (une 20n de semaines réparties sur 2 ou 3 ans) et en budget (environ 7000 Euros : stages, déplacement, hébergements, matériels), il faut au préalable de tout déjà disposer d’un vécu montagne signifiant et, durant le cursus, continuer à augmenter son expérience et ses connaissances fondamentales et spécialisées.

 

Un vécu montagne signifiant c’est, au fil des années qui précèdent la candidature à l’examen probatoire, avoir effectué de nombreuses randonnées, sur deux jours, trois jours avec refuge et bivouac, aux différentes saisons, sur différents massifs. Lors de ces incursions en montagnes, c’est avoir été curieux du milieu environnant, s’est interrogé sur les biotopes rencontrés, les paysages traversés, le milieu humain et patrimonial fréquenté. La démarche de « vécu montagne » n’est pas que sportive et technique, elle est aussi intellectuelle par l’acquisition de connaissances au fil de l’eau.

 

Le métier d’Accompagnateur en Montagne est celui d’un « moniteur de sports » qui apprend aux autres les techniques de marche, en sécurité, en économie de moyens, qui apprend les rudiments de la lecture de carte et d’orientation, qui sait conseiller sur des choix d’équipements adaptés aux usages … mais il est surtout et avant tout un médiateur du milieu montagnard et son metteur en scène.

 

Les publics encadrés par les Accompagnateurs en Montagne peuvent être des scolaires ou des mineurs en « colonie de vacances » mais le public majoritaire est le grand public des familles et des individuels. Chacun de ces publics à ses propres attentes et ses propres potentiels à la fois sportifs et techniques mais aussi d’apprentissage et de centres d’intérêt. La première qualité du professionnel est de s’adapter à la fois sur ses techniques et méthodes de communication mais aussi sur le fond des informations délivrées. Il doit être sympathique, empathique et, à chaque sortie, avoir convaincu son auditoire du bien fondé de la valeur ajoutée qu’il ou elle a apporté.

Pour toutes ces raisons et quel que soit votre profil en amont de votre inscription à l’examen probatoire, nous ne saurions trop vous conseiller de vous rapprocher, lors de leurs sorties en situation de clientèle, de collègues en exercice et de prendre le temps de leur expliquer votre projet, d’écouter leurs remarques et conseils qui seront tous complémentaires et propres à chacun de vos interlocuteurs.

 

Lorsque vous aurez entrepris ce parcours personnel, en amont de l’examen probatoire, il peut être utile de recourir soit à un stage spécifique relatif à l’orientation et à la navigation en montagne soit à un stage préparatoire à celui-ci qui vous placera en situation d’examen et finalisera certaines de vos connaissances techniques.

Cursus de formation et de certification du DE AMM à compter de 2019

Déroulé très probable du cursus de la version 2 du DE AMM.
Tel que débattu actuellement en Section Permanente de l'Alpinisme

Printemps année 1

Inscription administrative

Un livret de randonnées estivales, hivernales en raquettes à neige, dont un raid
de 3 jours sur la base d’une liste de randonnées obligatoires sur différents massif
doit être certifiée.

Automne année 1

Examen probatoire

Epreuve n°1 : marche et orientation en terrain varié (éliminatoire)
Epreuve n°2 : épreuve écrite sur l’expérience montagne

Automne – hiver année 1

Période

d’observation des pratiques professionnelles au coté d’un professionnel agrée

Automne, hiver année 1 ou printemps année 2

FGCMEESM

FGCMEESM = « tronc commun montagne »
Stage de 35 heures, épreuve écrite

Mai ou juin, année 2

Unité de formation n°1

« Fondamentaux » Durée : 70 heures (2 semaines)
Certification : épreuve écrite, épreuve 2 pratique = raid 3 jours

Hors neige, année 2

Stage en situation

Participer en tant qu’observateur aux sorties de son conseiller de stage
et d’autres professionnels en situation de diverses clientèles

Automne, année 2

Unité de formation
n°2

« Milieu montagnard » Durée : 56 heures
Certification : questionnaire écrit

Automne, année 2

Stage en situation

Possibilité d’encadrer contre rémunération en solo, sous le contrôle du conseiller
de stage des publics en mode hors neige et avec prérogatives

Hiver, année 3

Unité de formation
n°3 (début)

Milieu hivernal Durée : 35 heures
Certification éliminatoire : épreuve 1 DVA et épreuve 2 écrite (neige, avalanches
et préparation itinéraire)

Hiver, année 3

Période

d’observation des pratiques professionnelles
Auprès de votre conseiller de stage et d’autres professionnels en exercice.
Aucune prérogative d’encadrement  en milieu enneigé . Cette période s’effectue
après les 35 premières heures de formation de l’UF n°3
et une fois les épreuves 1 et 2 validées.

Hiver, année 3

Unité de formation
n°3 (suite)

Milieu hivernal (suite) Durée 35 heures
Certification : itinérance hivernale de 3 jours et entretien

Hiver, Printemps année 3

Stage en situation

Possibilité d’encadrer contre rémunération en solo, sous le contrôle
du conseiller de stage des publics en mode neige

Printemps, année 3

Unité de formation n°4
 

35 heures minimum
Adaptation à l’effort, Perfectionnement technique, entraînement à la randonnée
pédestre, activités assimilées. Certification : épreuve écrite.

Printemps, année 3

Unité de formation n°5

35 heures minimum
Environnement professionnel et encadrement de publics particuliers
Certification : épreuve d’encadrement de groupe

Eté, année 3

Stage en situation

Possibilité d’encadrer contre rémunération les activités de prérogatives
« Adaptation à l’effort »

Automne, année 3

Examen final

Epreuves orale : entretien et commentaires des dossiers
Epreuve orale : commentaire de paysage et milieu montagnard

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Votre message issu du formulaire a été envoyé avec succès.

Vous avez entré les données suivantes :

Formulaire de mise en relation "candidats DE AMM / Professionnels en exercice"

Veuillez corriger l'entrée des champs suivants :
Une erreur s'est produite lors de la transmission du formulaire. Veuillez réessayer ultérieurement.

Remarque : Les champs suivis d'un astérisque * sont obligatoires.

Veuillez noter que le contenu de ce formulaire n'est pas crypté

UNAM
Secrétariat adhésion

Le Collet

73530 SAINT JEAN D'ARVES

 

Téléphone  & SMS :

06 31 48 47 62

Samedi : 9-12 heures
Dimanche : 14-19 heures

Lundi - Mardi
& Jeudi - Vendredi
11h45 > 13h15 + 16h30 > 18h30

Mercredi 14-19 heures

 

Contacter le président de l'UNAM par courriel

par téléphone 06 76 87 08 08

Liens ouvrant votre logiciel de messagerie avec le routage automatique vers le bon service de l'U.N.A.M.

 

Vous êtes non adhérent et vous avez des questions à poser

 

Adhérent de l'UNAM, vous demandez un service pro

U.N.A.M
> S.I.R.E.T : 798546420 00026
> Code N.A.F. : 9420Z
> Déclaré C.N.I.L. : NNG0847653